Mise à jour sur des cliniques Innomar
Les cliniques Innomar demeurent ouvertes pour nos patients pendant la crise du coronavirus (COVID-19). Tous les patients doivent mettre un masque avant d’entrer dans la clinique et le conserver pendant toute la visite.

Innomar Strategies : 20 ans de solutions novatrices pour améliorer l’accès au marché

Écrit par Innomar Strategies

Réinventer l’accès au marché canadien depuis la table de la cuisine


Imaginez : Nous sommes en 2001 au Canada.

Les médicaments biologiques ne sont pas encore sur le marché, mais le domaine des médicaments spécialisés est en pleine ébullition. Les traitements deviennent de plus en plus complexes et coûteux. Trois personnes réunies autour d’une table de cuisine se demandent comment améliorer l’accès aux traitements novateurs pour les patients.

Revenons au présent et cette réunion de trois personnes a donné naissance à un partenaire de commercialisation comptant 3 000 employés et responsable de plus de 100 médicaments spécialisés au Canada. L’an dernier, cette compagnie a été sélectionnée pour participer à la distribution des vaccins contre la COVID-19 à tous les Canadiens.

Et cette année, Innomar Strategies célèbre ses 20 ans de service.

Réinventer la commercialisation des médicaments au Canada


Le parcours d’Innomar, qui est devenu un élément permanent du système de santé canadien, a commencé par un objectif sincère : améliorer les soins aux patients. Ce type d’organisme faisait cruellement défaut il y a plusieurs années, lorsque les complexités relatives à la politique sur la santé et à l’innovation thérapeutique ont modifié la façon dont les médicaments étaient traités et administrés au Canada. Ces situations ont créé des inefficacités en matière de commercialisation, ce qui a fait augmenter les coûts et a créé des obstacles pour les patients.

« En examinant le secteur, on pouvait sentir la frustration des fabricants qui devaient se charger du remboursement, de la logistique, des supports aux patients, des services de perfusion, de la distribution et de la réglementation, à la pièce », affirme Guy Payette, président d’Innomar Strategies. « Nous nous sommes donc dit que ce serait bien si une compagnie pouvait se charger de tous ces aspects du travail. Grâce à ce modèle intégré, le même que nous avons aujourd’hui, nous aidons les fabricants à relier tous ces points sur l’écosystème de la commercialisation. »

Aujourd’hui plus que jamais, les patients bénéficient de ce modèle intégré. « Une de nos plus grandes réalisations est que nous prenons les patients par la main et que nous les accompagnons dans tous les aspects de leurs soins, qu’il s’agisse de finances et d’administration ou d’adhésion au traitement. Au fil du temps, nous sommes devenus un élément de l’équipe de soins, comme les médecins et le personnel
infirmier. »

Le meilleur des deux mondes


Innomar était une compagnie indépendante pendant les premières années et lorsque l’occasion de combiner ses capacités à l’envergure d’AmerisourceBergen, il allait de soi que c’était la solution à adopter. Ce partenariat a permis d’exploiter les forces des deux compagnies afin d’accroître l’accès au marché au Canada, affirme Guy Payette.

« AmerisourceBergen nous a permis de continuer à croître et, d’un point de vue culturel, nous avions un but et une vision commune, soit de placer le patient au cœur de tout ce que nous faisons », souligne-t-il. « Et maintenant, notre association nous permet d’avoir un esprit entrepreneurial axé sur l’innovation, mais également la solidité d’une entreprise du Fortune 500. Le marché pharmaceutique canadien deviendra de plus en plus complexe, si bien qu’un partenariat comme le nôtre est un moyen efficace de faire avancer nos objectifs mutuels. »

Les gens en premier, toujours


Au moment de la création d’Innomar, personne n’aurait pu prévoir qu’une crise sanitaire mondiale sévirait. Mais les dirigeants de la compagnie avaient toutefois établi le plan suivant : En priorisant les gens, tant les patients que les employés, la compagnie pourrait relever tous les défis.

Cette orientation a permis à Innomar de croître pendant toutes ces années, même en plein cœur de la pandémie de COVID-19. Durant la pandémie, Innomar n’a annulé aucun rendez-vous de patient et a maintenu son volume préalable à la pandémie de 8 000 perfusions par semaines.

« Avec tout ce qui s’est passé, qu’est-ce qui nous a permis de continuer pendant la pandémie? Pourquoi avons-nous continué à servir les patients comme nous l’avons fait? C’est grâce aux gens qui travaillent ici », affirme M. Payette. « À mesure que nous progressons et songeons à l’avenir, nous continuons à soutenir nos employés, à les former et à les perfectionner et à leur donner les aptitudes et les ressources qui contribueront à améliorer la vie des Canadiens. »

La direction d’Innomar souhaite tout particulièrement encourager les idées novatrices, ajoute M. Payette. « Nous n’avons pas peur de nous lancer et d’essayer de nouvelles choses et cela commence par nos employés », affirme-t-il. « Tous les associés sont responsables de nous mettre au défi et de présenter de nouvelles idées pour améliorer notre modèle. Les nouvelles technologies et les innovations nous permettent de prendre des décisions éclairées, de dégager des efficiences et de transformer le parcours des patients pour améliorer leur expérience.

Après tout, c’était notre objectif depuis le début.

«Je ne crois pas que nous avions réalisé il y a vingt ans que nous jouerions un rôle aussi important dans le système de santé canadien et dans la vie de nos patients. » 

Célébrons 20 années au service des Canadiens

« Mais si l’on tient compte du fait que vingt ans plus tard, nous comptons 3 000 employés et que nous participons au plus vaste effort de distribution au Canada, pour le vaccin contre la COVID-19, nous pouvons dire que nous avons réalisé notre rêve. L’avenir est plein de promesses. »

Guy Payette, président d'Innomar Strategies