Amélioration des Résultats sur la Santé Chez les Patients Bénéficiant des Services de Gestion des Dossiers Médicaux

Écrit par Innomar Strategies |

Affiche présentée au symposium de ACMTS 2017; Ottawa, ON ; 23 au 25 avril 2017

Auteurs

  • Belinda Yap, Gestionnaire, Résultats sur la santé et économie de la santé, Innomar Strategies
  • Yulia Krupitsky, Gestionnaire de programme, HealthForward
  • Tara Liu, Directrice, Stratégie des médicaments, compagnie d’assurance Great-West Life
  • Phil Peters, Directeur stratégique, Pharmacie et Payeur, HealthForward
  • Alison Drinkwater, Directrice sénior, Services-conseils stratégiques, Innomar Strategies
  • Sandra Anderson, Vice-présidente, Services-conseils et Développement des affaires, Innomar Strategies
  • Kevin West, Vice-président, HealthForward.

Résumé

Afin de démontrer que la gestion des dossiers médicaux (GDM) en combinaison avec les soins courants (SC) fournit de meilleurs résultats sur la santé que les SC seuls. La GDM est un programme de Great-West Life visant à surveiller les résultats sur la santé et à gérer les coûts de gestion de certains médicaments spécialisés. Les données recueillies de deux cohortes de GDM – i) Patients souffrants d’arthrite rhumatoïde (AR) traités par l’adalimumab, et ii) Patients souffrant d’arthrite psoriasique (AP) traités par l’étanercept, ont été comparées à des données d’observation publiées tirées du monde réel pour des patients canadiens souffrant d’AR et d’AP traités par l’adalimumab et l’étanercept, respectivement.

Deux études publiées ont été identifiées aux fins de comparaison avec les patients atteints d’AR, traités par l’adalimumab et bénéficiant de services de GDM : Étude 1-NCT01585064 et étude 2-NCT01117480. La GDM des patients souffrant d’AP traités par l’étanercept a été comparée à l’étude 3–NCT00127842. De juin 2012 à décembre 2016, 99 patients souffrant d’AR et 31 patients souffrant d’AP et bénéficiant de services de GDM étaient admissibles à l’analyse des données. Chez les patients souffrant d’AR et traités par l’adalimumab, des comparaisons non ajustées démontrent une plus grande diminution du score au questionnaire d'évaluation de l'état de santé (QEES) sur 6 mois pour les patients bénéficiant des services de GDM à comparer avec les patients recevant simplement des SC (0,97 contre 0,47 [étude 1], P < 0,001; et 0,97 contre 0,31 [étude 2], P < 0,001).

Le pourcentage de patients présentant une faible activité de la maladie sur 6 mois était supérieur pour les cas de GDM que pour les SC (54,1 % contre 28,4 % [étude 1], P = 0,005). De même, le pourcentage de patients parvenant à une rémission au bout de 6 mois était supérieur pour les cas de GDM que pour les SC (45,9 % contre 17,4 % [étude 1], P = 0,001; et 45,9 % contre 13,0 % [étude 2], P < 0,001). Chez les patients atteints d’AP et traités par l’étanercept, un plus grand pourcentage de patients est parvenu à une réduction ≥ 0,5 points du score au QEES après 6 mois parmi ceux bénéficiant de GDM que ceux recevant uniquement des SC (84 % contre 62 % [étude 3], P = 0,025). Cette analyse démontre les avantages de la GDM en matière d’amélioration des résultats sur la santé à comparer avec les SC seuls, et aide à orienter les études potentielles sur la GDM à l’avenir.